Un habitat accessible et écologique, un urbanisme résilient

1- Nous stopperons la bétonisation en lançant un moratoire sur les constructions et inciter fortement à la réhabilitation de l’existant. Dans le moratoire, il s’agira de préempter du foncier afin de mettre en place des projets qui respectent l’harmonie de notre ville. Cette solution est déjà employée par la mairie mais pour détruire les habitations anciennes. Nous proposons de faire autrement en étudiant au cas par cas pour préserver notre patrimoine architectural et en créant de nouveaux espaces de vie tels des jardins.

2- Refondre le plan local d’urbanisme en : 

  • Réintroduisant un pourcentage de pleine terre à 40% sur les zones denses de construction, sans exception (même bâtiment municipal),
  • Inscrivant le zéro artificialisation nette
  • Faisant figurer l’obligation de 30% de logement social sur une construction d’habitat collectif,
  • Autorisant les toitures végétalisées sur les bâtiments existants,
  • Autorisant les panneaux solaires sur les bâtiments existants et favoriser fortement la pose de panneaux solaire sur les nouvelles constructions si l’étude d’impact est positive,
  • Exigeant des normes écologiques très fortes sur le bâti, avec des matériaux bio sourcés et locaux. Viser la réglementation thermique 2020 qui pose les bases du bâtiment passif. 
  • Interdisant toute construction en zone inondable comme par exemple sur l’île de Puteaux qui doit rester le poumons verts de la ville
  • Permettant une mixité fonctionnelle des bâtiments à la Défense à retravailler avec le territoire POLD et l’EPADESA car l’Etat se retire de la gestion de la Défense.
  • Expérimentant  l’habitat participatif.
  • Reconquérir les logements vacants, lutter contre la prolifération de Airbnb et autres plateformes similaires 
  • Renforcer la lutte contre le mal logement et l’insalubrité encore trop présents dans notre ville. Promulguer un arrêté d’interdiction de location des passoires énergétiques

Adapter l’offre de logements à la demande

3- Dans la cadre des attributions et de manière transparente, nous faciliterons l’accession au logement social pour les personnes éligibles comme les jeunes actifs ou en passe de le devenir, les jeunes couples et les personnes en attente depuis des décennies…

4- L’anonymisation des dossiers de demande de logement sociaux sera mise en place afin d’éviter tout clientélisme et la commission d’attribution des HLM sera composée de conseillers municipaux de différents groupes politiques. 

5- Renforcer la lutte contre le mal logement et l’insalubrité encore trop présents dans notre ville. Promulguer un arrêté d’interdiction de location des passoires énergétiques.

6- Reconquérir les logements vacants, lutter contre la prolifération de Airbnb et autres plateformes similaires.

7- Proposer l’accession à la propriété pour 500 familles en HLM et locatif communal, une fois que leur appartement a été réhabilité thermiquement. Le prix d’achat du bien devra être accessible pour des revenus modestes et largement inférieurs au prix du marché. 

  • Les habitants qui passeront le cap permettront d’abonder un fond dédié à la préemption de bien en mauvais état à rénover. Ces biens seront les futurs logements sociaux de la ville. 
  • Le but est de conserver l’équilibre du nombre de logements HLM dans la ville à minima 30%, mais en augmentant fortement la rotation locative dans les logements.